VIDEO

mercredi 7 octobre 2020

Cheikh Amala Doucouré : Du BUZZ à la BOUZZ Spread the love Je me suis toujours abstenu de parler de POLITIQUE publique en public. J’ai préféré une démarche intellectuelle, culturelle, artistique et sociétale. Et Dieu sait je connais un peu de chose et je peux dire beaucoup de choses en matière politique. Mais les Anglo saxons aiment dire : » Talk is cheap « qui veut dire : » Parler est facile « . Quand je vois aujourd’hui là où on en est arrivé dans notre pays le Sénégal, un pays qui a vu naître de grands intellectuels hommes et femmes, de grands artistes, de grands hommes politiques, de grands érudits religieux ; musulmans comme chrétiens, je ne peux ne pas tirer la sonnette d’alarme pour éviter à notre pays de ternir et détruire la belle et envieuse image qu’il a toujours connue jusque ici. L’actuel état calamiteux de notre environnement sociétal s’explique par des raisons diverses et les responsabilités sont partagées aussi bien au niveau politique que médiatique, public comme privé. Les médias jouent un rôle très important dans un pays et dans une société au risque de créer directement ou indirectement des individus pouvant se révéler extrêmement dangereux pour un pays avec le temps. Ce serait injuste de ma part à généraliser mon approche négative à l’égard de nos medias locaux y compris la presse en ligne et les blogueurs devenus incontournables et incontrôlables. Notre pays a connu de très grands journalistes de par le passé : depuis Mame less Dia jusqu’à Mame less Camara en passant par les Diadji Toure , Sokhna Dieng et autres ….et même l’actuelle génération possède des perles rares en journalisme. Cependant, comment justifier dans un pays comme le Sénégal où les priorités sont les infrastructures routières, scolaires, universitaires, hospitalières, sociétales…qu’il pullulent des émissions quotidiennes, hebdomadaires de presque 2 heures de temps entièrement consacrées à la politique politicienne où défilent activistes de tous genres, politiciens de la majorité, opposition, et quoi encore ? pour s’engueuler, s’invectiver ,menaces , chantage et calomnies. BREF tout y passe en bassesse et énormité. Tout ça uniquement pour le BUZZ. En France par exemple juste le minima pour les interview et déclarations politiques. Au Sénégal, la grande majorité des chroniqueurs politiques ont à peine 50 ans sans vécu ni parcours. Aux États-Unis, le plus grand présentateur politique a pris sa retraite à presque 80 ans avec près de 50 ans d’expérience. Je ne sous estime point la valeur et la qualité de notre jeunesse mais soyons sérieux et ne pas être pressé dans la vie sinon on peut rapidement partir du BUZZ et tomber dans la BOUSE de vache ou de cochon. Signé..ALAMUTAH

Aucun commentaire:

Publier un commentaire